Crépuscule estival #4

Posted by Picarof août 31st, 2010

Langoureuse allongée, la danseuse s’étiole sur une sarabande humide autant que froide dans la mollesse floue d’une soirée d’automne ; ici souffle l’été vaincu.
(les papillons du tintamarre s’endorment pour l’hiver)

Be Sociable, Share!

Trackback URL for this entry