Crépuscule estival #7

Posted by Picarof août 31st, 2010

glissant sur sa longue chevelure bouclée après le chignon, à quatre heures la pluie emporte les dernières effluves d’une laborieuse matinale. elles flottent puissamment sous les platanes puis agonisent dans le parfum des feuillages jaunis. elle sent le coton détrempé et le bois mourant.

Be Sociable, Share!

Trackback URL for this entry